Retour à la page d'accueil

Jean-Michel Guieu

---

Maître de conférences en histoire contemporaine

à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne

---

Membre de l'UMR 8138 «  IRICE  »

 

 

 

Activités de recherche et publications


 

Responsabilités scientifiques


 

Responsabilités administratives et pédagogiques


Responsabilités éditoriales


Dernier ouvrage paru

 

Le 11 novembre 1918, au terme d’un conflit d’une ampleur inédite, Georges Clemenceau prévient : « Nous avons gagné la guerre, mais maintenant il va falloir gagner la paix, et ce sera peut-être plus difficile ». Le traité signé à Versailles en 1919 ne devait effectivement pas consacrer la « paix française » dont certains avaient rêvé au soir de la Victoire, ni créer les conditions d’une paix durable à laquelle aspirait un corps social durement éprouvé et que la politique de réconciliation européenne d’Aristide Briand devait tenter d’établir dans la seconde moitié des années 1920.

Pour appréhender les enjeux de cette période, il convient de s’affranchir de la tentation de tout regard rétrospectif qui n’envisagerait les événements qu’à la lumière de l’évolution tragique des années 1930. Loin d’être une sorte d’« entre-deux », les années 1920 possèdent leur propre cohérence et leur propre dynamique, qu’illustre une floraison d’idées réformatrices et d’expériences inédites dans tous les domaines de la pensée et de l’action. Une France nouvelle est bel et bien en train de s’inventer, malgré les pesanteurs et les conservatismes.

 

Ouvrages publiés, directions d'ouvrage et participation à des ouvrages collectifs

 

Penser et construire l'Europe au XXe siècle, Historiographie, Bibliographie, Enjeux, Paris, Belin, Collection "Belin Sup Histoire", 2007.

en collaboration avec :

C. Le Dréau (Paris-1/Sciences-Po)

J. Raflik (MCF Université de Cergy-Pontoise)

L. Warlouzet (MCF Université d'Arras)

"Les mouvements pour la paix et l'idée européenne dans l'entre-deux-guerres"

in BEAUPRÉ Nicolas, MOINE Caroline (dir.), L’Europe de Versailles à Maastricht. Visions, acteurs et moments du projet européen, Paris, Seli Arslan, 2007.

" Les congrès universels de la paix et la question de l’unité européenne"

in PETRICIOLI Marta, CHERUBINI Donatella (dir.), Pour la paix en Europe, Institutions et société civile dans l’entre-deux-guerres, Bruxelles, Peter Lang, 2007, p. 387-406.

Le rameau et le glaive, Les militants français pour la Société des Nations, Paris, Presses de Sciences-Po, 2008, 308 p.

Article « Comité fédéral de Coopération européenne »

dans Bertoncini (Yves), Chopin (Thierry), Dulphy (Anne), Kahn (Sylvain) et Manigand (Christine), dir., Dictionnaire critique de l’Union européenne, Paris, Armand Colin, 2008, p. 61-63.

Le « Congrès de l’Europe » à La Haye (1948-2008), Bruxelles, PIE-Peter Lang, 2009 [en collaboration avec Christophe Le Dréau].

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la nécessité de construire une Europe unie s'impose progressivement au sein du débat public et la tenue d'un « Congrès de l'Europe » à La Haye du 7 au 10 mai 1948, rassemblement sans égal de quelque 800 personnalités représentatives des forces vives de l'Europe d'alors, en est l'illustration la plus éclatante.
Bien que souvent cité, cet événement n'avait encore donné lieu à aucune étude systématique et approfondie.
Cet ouvrage entend donc combler une lacune en livrant au lecteur le fruit de travaux menés autour du Congrès de La Haye par une trentaine d'historiens et de politistes issus de toute l'Europe. Grâce à la mobilisation des nombreuses archives disponibles, cet ouvrage replace le congrès dans le contexte des divers efforts alors menés en faveur de l'unité européenne. Il étudie également la plupart des délégations nationales présentes à La Haye et les différents milieux (économiques, parlementaires et intellectuels) qu'elles représentaient. Il tente enfin de mesurer les effets immédiats et à long terme du Congrès de La Haye : contribua-t-il à créer une dynamique favorable à l'unité européenne ou ne marqua-t-il pas paradoxalement les limites d'une certaine méthode de construction européenne ?

Consulter la table des matières

Lire la préface et l'introduction : "Le Congrès de La Haye (7-10 mai 1948), "porte-parole de l'Europe"?

Préface (en collaboration avec Georges Saunier) de François Mitterrand, Le coup d'Etat permanent, Paris, Les Belles Lettres, coll. "Le goût des idées", 2010, p. 7-17.

« Entre de Gaulle et les républicains il y a d'abord, il y aura toujours le coup d'État. » Toute la thèse de François Mitterand tient dans cette courte phrase. Paru en mai 1964, Le Coup d'État permanent est un livre de combat. Mitterand veut « s'attaquer au gaullisme », et c'est avec un sens aiguisé de la formule qu'il dresse un réquisitoire minutieux et féroce contre le régime du Général. Il dissèque chacun des actes du gouvernement, dénonce le « pouvoir personnel » instauré par de Gaulle depuis son retour aux affaires en 1958, engage à une vigilance républicaine de tous les instants contre tous les pouvoirs. Avec ce livre, Mitterand fait franchir à son combat une nouvelle étape : en choisissant l'arme littéraire pour affronter le Général, il prend à son tour date avec l'Histoire, ayant l'intuition que son propre destin doit passer par une opposition encore plus irréductible au gaullisme, quitte à en caricaturer la présentation de façon à susciter le débat.
Devenu, dix-sept ans plus tard, président de la Ve République, François Mitterand jugera inutile de « continuer de promener une polémique qui appartient à l'histoire ». Il n'en considérait pas moins ce Coup comme son meilleur ouvrage.

 

"L'européisme au secours de l'universalisme? La contribution des militants français pour la SDN au débat européen des années 1920",

dans Geneviève Duchenne et Michel Dumoulin (dir.), Générations de fédéralistes européens depuis le XIXe siècle. Individus, groupes, espaces et réseaux, Bruxelles, Peter Lang, Collection "Euroclio", volume 67, 2012, p. 109-124.

Cet ouvrage reconsidère l'histoire du militantisme européen à l'aune du concept de génération. Essentielle pour appréhender le changement social et mesurer le temps historique, cette approche permet de percevoir autour de trois moments clés - avant 1900, autour de 1930 et autour de 1960 - les lignes de force qui structurent le discours européen. En effet, les onze contributions rassemblées ici revisitent l'engagement de quelques fédéralistes européens aux XIXe et XXe siècles au sein d'espaces nationaux spécifiques - belge, hollandais, français, allemand, autrichien, hongrois, polonais ou encore italien. La prise en compte des phénomènes d'âge est, en effet, particulièrement utile pour expliquer l'apparition, le développement et le succès, ou l'insuccès, de courants idéologiques nouveaux par-delà les ruptures provoquées par des crises politiques, sociales ou économiques.
Consulter la Table des matières

"Introduction" (p. 4-16)

"Golf et diplomatie, ou les mésaventures d’Aristide Briand au Conseil suprême de Cannes (janvier 1922)" (p. 107-116)

dans L’HISTORIEN ET LES RELATIONS INTERNATIONALES. AUTOUR DE ROBERT FRANK
Sous la direction de Jean-Michel Guieu et Claire Sanderson. Avec la collaboration de Maryvonne Le Puloch

Paris, Publications de la Sorbonne, 2012.

Historien passionné, penseur libre, professeur d’histoire des relations internationales à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (1994-2012), Robert Frank a durablement marqué ses élèves. Il a su, par son esprit lumineux et sa personnalité chaleureuse, les guider et
les encourager sur le chemin exigeant de la recherche. Ce livre est un hommage de la jeune génération d’historiens qu’il a
contribué à former ; ils tentent aujourd’hui d’illustrer à leur manière, à travers une trentaine de contributions inédites, les principaux champs de recherche qui ont le plus inspiré son oeuvre scientifique : les aléas de la puissance, le couple franco-britannique, les imaginaires et représentations collectives et l’unité européenne. Ce volume témoigne de la vitalité de l’école française des relations internationales qui, à l’exemple de Robert Frank, a su se montrer fidèle à l’oeuvre de ses prédécesseurs tout en ouvrant de nouvelles pistes.
Consulter la
Table des matières et introduction

"State Sovereignety in Question: The French Jurists between the Reorganization of the International System and European Regionalism, 1920-1950"


dans Julian Wright & H. S. Jones (Ed.), Pluralism and the Idea of the Republic in France, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2012, p. 215-230. [Google Books]

 

"Le pacifisme européen au temps d'Henri La Fontaine"

dans Henri La Fontaine, Prix Nobel de la paix en 1913. Un belge épris de justice, Mons, Mundaneum/Racine, 2012, p. 53-66.

Personnalité emblématique de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, Henri La Fontaine (1854-1943) est un des premiers sénateurs socialistes en Belgique. Ardent défenseur des droits de la femme et de la démocratie, bibliographe et fondateur, avec Paul Otlet, du Mundaneum, président du Bureau international de la paix, il est une figure incontournable du pacifisme belge et international. Dans ce livre, publié par le Mundaneum en collaboration avec le Centre d’action laïque, plusieurs spécialistes se penchent sur les différentes facettes du personnage, en replaçant les actions qu’il a menées dans le contexte de l’époque.

"La paix par la Société des Nations ? Les évolutions du pacifisme français dans les années 1920"

dans Stéphane Tison (dir.), Paul d’Estournelles de Constant. Concilier les nations pour éviter la guerre (1878-1924), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015, p. 163-179.

Introduction et table des matières

 


Direction de numéros de revues


" Du concert européen au concert mondial ", Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, n°42, automne 2015 (en collaboration avec Hélène Harter)

« L’Europe et la paix (XVIIIe-XXIe siècle) », Matériaux pour l’histoire de notre temps, n°108, 2012/4 (en collaboration avec Gérard BOSSUAT).

« Juristes et relations internationales », Relations internationales, n°149, 2012/1, (en collaboration avec Dzovinar KÉVONIAN).

« Anti-européens, eurosceptiques et souverainistes. Une histoire des résistances à l’Europe (1919-1992) », Les Cahiers Irice, n°4, 2009, (en collaboration avec Christophe LE DRÉAU).

« Le militantisme pour l’Europe d’un après-guerre à l’autre (1919-1950) », Les Cahiers Irice, n°1, 2007 (en collaboration avec Christophe LE DRÉAU).


Articles publiés

« L'engagement européen d'un grand mathématicien français : Émile Borel et la "coopération européenne", des années vingt aux années quarante », Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, n°5, été 1998.

« L'Europe et l'OTAN », Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, n°8, automne 1999.

« Les juristes au regard de l'historien : le cas de l'engagement des professeurs de droit en faveur d'une union de l'Europe entre les deux guerres », Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, n°11, printemps 2001.

« Genève 1926 : capitale de la paix ? L'admission de l'Allemagne à la SDN », Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, n°12, automne 2001.

« Quelle Europe pour demain : Raymond Barre », (en collaboration avec Georges Saunier ), Europaeum Review, Vol. 5, Issue 1, Hiver 2002.

« Le militantisme européen dans l'entre-deux-guerres. Esquisse d'un bilan », Comparare -Comparative European History Review, 2002, p. 95-110.

« Les apôtres français de l'"esprit de Genève" », Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, n°21, printemps 2005, p. 201-212.

« Pour la paix par la Société des Nations, La laborieuse organisation d’un mouvement français de soutien à la Société des Nations (1915-1920) », Guerres mondiales et conflits contemporains, n°222, avril 2006.

« France–Grande-Bretagne : au sujet du projet de “mariage cordial” de septembre 1956 », in Bulletin de liaison du projet « Comprendre les années 1950 », n°2, mai 2007, p. 35-36.

(en collaboration avec Jenny Raflik), « Le point sur: Penser et construire l'Europe, 1919-1992 » [Bibliographie de la nouvelle question d'histoire contemporaine des concours du CAPES d'histoire-géographie et de l'Agrégation externe d'histoire, sessions 2008-2009], Historiens & Géographes, n°399, juillet-août 2007, p. 145-183.

« La Société des Nations, fille de la Grande Guerre », Les Chemins de la Mémoire, n°193, avril 2009, p. 7-10

« Aristide Briand (1862-1932), le 'pélerin de la paix' », Les Chemins de la Mémoire, n°193, avril 2009, p. 12.

« Le discours européen des militants pour la Société des Nations dans l’entre-deux-guerres », Études germaniques, 64 (2009), 2, p. 349-362.

« L’“insécurité collective”. La Société des Nations et l’Europe dans l’entre-deux-guerres », Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin, n°30, automne 2009, p. 21.43.

« Anti-européisme et résistances à l’Europe communautaire, de nouvelles perspectives pour l’histoire de la construction européenne », Cahiers IRICE, n°4, 2009, p. 157-162.

« Le militantisme européen, une approche générationnelle (des années 1920 au début des années 1950) », Histoire@politique, n°10, janvier-avril 2010.

« De la 'paix armée' à la paix 'tout court", la contribution des pacifistes français à une réforme du système international, 1871-1914 », Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, 2/2010 (N° 32), p. 81-109.

« Les Allemands et la Société des nations (1914-1926) », Les cahiers Irice, 2/2011 (n°8), p. 61-90.

« Juristes et relations internationales aux XIXe-XXe siècles. Introduction », Relations internationales, n°149, 2012/1 (collaboration avec Dzovinar KÉVONIAN), p. 3-11.

« Les juristes internationalistes français, l’Europe et la paix à la Belle Époque », Relations internationales, n°149, 2012/1, p. 27-41.

« The Debate about a European Institutional Order amongst International Legal Scholars in the 1920s and its Legacy », Contemporary European History, 21, 3 (2012), p. 319–337.

« La SDN et ses organisations de soutien dans les années 1920. Entre promotion de l’esprit de Genève et volonté d’influence », Relations internationales, n° 151, 2013/1, p. 11-23.

« L’Europe et la paix. Jalons pour une relecture de l’histoire européenne des XIXe-XXIe siècles », Matériaux pour l’histoire de notre temps, n°108, 2012/4, p. 1-6.

« Briand n’était pas naïf », L’Histoire, n°411, mai 2015, p. 56-57.

« Paix avec l’Allemagne », L’Histoire, n°416, octobre 2015, p. 24-25.

" Du "Concert européen" au concert mondial (1815-2015)", Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, n°42, automne 2015, p. 9-20.

« Le rapprochement franco-allemand dans les années 1920 : esquisse d’une véritable réconciliation ou entente illusoire ? », Les cahiers Irice, n°15, 2016/1, p. 25-40.

« “Société universelle des nations” » et “sociétés continentales”. Les juristes internationalistes euroaméricains et la question du régionalisme européen dans les années 1920 », Siècles, n° 41 | 2015, [en ligne] https://siecles.revues.org/2584.

 


Organisation de colloques et de journées d'études

 


Communications présentées lors de colloques et journées d'études

2 octobre 1999 : intervention dans le cadre de la table ronde « Réflexions sur un projet pluridisciplinaire de recherche », colloque international de Paris sur « Les identités européennes au XX e siècle ».

31 mai 2001 : « Le Comité fédéral de coopération européenne : l'action méconnue d'une organisation internationale privée en faveur de l'union européenne dans les années Trente », communication présentée lors du colloque international de Metz sur « Organisations internationales et architectures européennes (1929-1939) », 31 mai - 1er Juin 2001, et publiée dans SCHIRMANN Sylvain (dir.), Organisations internationales et architectures européennes (1929-1939), Centre de recherche « histoire et civilisation de l'Europe occidentale », 2003, p. 73-91.

8 novembre 2001 : « De Proudhon à Pétain, le parcours européen de Jean Hennessy », communication présentée lors du colloque international de Cergy-Pontoise, « Milieux, réseaux, et personnalités porteurs de projets d'unité européenne » (8-9 novembre 2001), et publiée dans Gérard Bossuat (dir.), Inventer l'Europe, Histoire nouvelle des groupes d'influence et des acteurs de l'unité européenne, Bruxelles, PIE-Peter Lang, 2003, p. 111-123.

23 mai 2002 : « Régionalisme et idée européenne dans la première moitié du XXe siècle : le cas de Jean Charles-Brun (1870-1946) », communication présentée lors du colloque international de Strasbourg « Le fait régional et la construction européenne » et publiée dans BITSCH Marie-Thérèse (dir.), Le fait régional et la construction européenne, Bruxelles, Bruylant, 2003, p. 31-44.

22 mai 2003 : « Paul Painlevé et la paix », communication présentée dans le cadre de la journée d'étude organisée au Musée des Arts et Métiers sur « Paul Painlevé, un savant en politique », et publiée dans FONTANON Claudine et FRANK Robert (dir.), Paul Painlevé, un savant en politique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Carnot », 2005, p. 119-131

31 mars 2005 : « L'Europe des militants français pour la Société des Nations, d'un après-guerre à l'autre (1918-1950) », dans le cadre du colloque de Paris du réseau international RICHIE consacré à « Quelle(s) Europe(s) ? Nouvelles approches en histoire de l'intégration européenne au XXe siècle » et publié dans RÜCKER Katrin et WARLOUZET Laurent (dir.), Quelle(s) Europe(s)? Nouvelles approches en histoire de l'intégration européenne, Bruxelles, PIE-Peter Lang, 2006, p. 51-63.

14 octobre 2005 : « Les juristes français, la SdN et l'Europe » dans le cadre du colloque organisé le ministère des Affaires étrangères (sous la direction de Jacques Bariéty) sur « Aristide Briand, la SdN et l'Europe, 1919-1932 » et publié dans BARIETY Jacques (dir.), Aristide Briand, la Société des Nations et l'Europe, 1919-1932, Textes réunis par l'Association internationale d'histoire contemporaine de l'Europe, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2007, p. 185-199.

10 juin 2006 : « Conclusions » des Journées doctorales de Paris1 et Paris IV « Comprendre les années cinquante, nouvelles approches ».

19 janvier 2007 : "Albert Thomas et la paix, du socialisme normalien à l’action internationale au BIT", dans le cadre des "Journées d'études Albert Thomas", organisées par le Centre d’histoire politique et religieuse de l’Université Paris-X (EA 378), l'UMR IRICE et l'UMR IDHE (Institutions et dynamiques historiques de l’économie). Publié dans AGLAN Alya, FEIERTAG Olivier et KEVONIAN Dzovinar (dir.), Albert Thomas, société mondiale et internationalisme - Réseaux et institutions des années 1890 aux années 1930. Actes des journées d'études des 19 et 20 janvier 2007, Les Cahiers Irice, 2008, n°2, p. 65-80.

11 avril 2007 : "La difficile mobilisation de l’opinion: les mouvements européens au XXe siècle" dans le cadre du colloque international organisé par l'Ecole normale supérieure du Sud de la Chine (Canton) “Dialogue entre l’Asie et l’Europe : l’expérience historique de la construction de l’intégration régionale - célébration du 50e Anniversaire de la signature des Traités de Rome”

15 avril 2007 : "Les juristes français et la question du fédéralisme international" dans le cadre du colloque international "Pluralism and the Idea of the Republic in France" organisé à l'Université de Durham (Hatfield College) par Stuart Jones (Manchester University) et Julian Wright (Durham University).

19 septembre 2008 : « Le discours européen des pacifistes genevois dans l’entre-deux-guerres », dans le cadre du colloque « Penser et construire l’Europe. De la paix éternelle à la sécurité collective » organisé par Hélène Miard-Delacroix et Anne-Marie Saint-Gille, à l’Université Lyon 2 et à l’ENS LSH Lyon.

7 janvier 2009 : « L’engagement pacifiste et européiste de Georges Scelle face à la montée des périls (des années 1920 aux années 1940) », dans le cadre de la journée d’études « Européisme, Antifascisme, Antitotalitarisme dans l’entre-deux-guerres », organisé par Bernard Bruneteau à la Maison des sciences de l’Homme-Alpes (Grenoble).

15 janvier 2009 : " Les Allemands et la Société des Nations", dans le cadre de la journée d'études "Histoire du pacifisme en Allemagne au début du XXe siècle" organisée par Alexandre Dupeyrix (Université de Paris-IV - Sorbonne).

17 janvier 2009 : « L’engagement européen, une approche générationnelle (des années 1920 aux années 1950) » dans le cadre de la journée d’études « Jeune Europe, jeunes d’Europe. Engagements militants et organisations de jeunesse face à la construction européenne » organisée par le Centre de recherches en histoire européenne comparée (Paris-12) et le groupe de travail « Jeunes, générations et transmissions » (Sciences-Po).

6 février 2009 : Co-organisation et Conclusions de la journée d'études : " Anti-européens, eurosceptiques et souverainistes : une histoire des résistances à l'Europe (1919-1992)", tenue à Paris (Université Paris Diderot - Paris 7).

23 octobre 2009 : « La Paix par la Société des Nations ? Les évolutions du pacifisme français dans les années 1920 », dans le cadre du colloque organisé par Stéphane Tison et Hervé Bois, « Paul d’Estournelles de Constant, un visionnaire » (centenaire du prix Nobel de la paix 1909-2009), La Flèche (Sarthe).

27 novembre 2009 : « Les élites intellectuelles françaises engagées dans le soutien à la Société des Nations », dans le cadre du colloque international organisé sous la direction de Marc Fumaroli et Antoine Compagnon, « La république des lettres dans la tourmente 1919-1939 », Collège de France (Paris).

19 mars 2010 : "Le recteur Paul Appell et la naissance de la Cité internationale", dans le cadre du colloque international "Mobilités académiques et idéal international. La cité internationale universitaire de Paris des années 1920 aux années 1950" organisé par Jean-Michel Guieu, Dzovinar Kevonian et Guillaume Tronchet à la Cité internationale universitaire (Paris).

4 novembre 2011 : « Militants pro-européens et acteurs publics dans la mise en oeuvre d’une Europe unie (1945-1954) », communication présentée dans la cadre de la journée d’études « Diplomaties publiques, diplomaties privées », à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense (Institut des sciences sociales du politique) sous la direction de Laurence Badel et Ludovic Tournès.

13 janvier 2012 : « L’Europe et la paix », journée d’études co-organisée avec Gérard Bossuat à l’Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne, dans le cadre des activités de l'UMR 8138 IRICE (groupe de recherche "EUROPAX").

25 mai 2012 : « La SDN et ses organisations de soutien : entre promotion de l’esprit de Genève et volonté d’influence », communication présentée dans le cadre du colloque franco-suisse « Organisations internationales et ONG : Coopération, rivalité, complémentarité de 1919 à nos jours », organisé à Genève sous la direction de Davide Rodogno et Matthias Schulz et sous l’égide de la revue Relations internationales.

14 décembre 2012 : Participation à la table ronde « Histoire de la paix, des organisations internationales et des constructions régionales », dans le cadre du colloque international « Trente ans d’histoire des relations internationales », organisé par la Commission d’Histoire des relations internationales, Centre des Archives diplomatiques de La Courneuve.

24 mai 2013 : « “Société universelle des nations” et “sociétés continentales”. Les juristes internationalistes euro-américains et la question du régionalisme européen dans les années 1920 », communication présentée dans le cadre de la journée d’étude « Unir et construire l'Europe. Circulations, transferts et croisements des projets européens du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle », organisée par Nicolas Beaupré et Landry Charrier, Clermont-Ferrand.

14 juin 2013 : « Penser et construire la paix en Europe (XVIIIe-XXIe siècle). Approches méthodologique et historiographique », journée d’études co-organisée avec Gérard Bossuat à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne dans le cadre du Labex EHNE/UMR 8138 IRICE (groupe de recherche "EUROPAX").

15 janvier 2014 : modération de la table-ronde "Défense de la paix et droit international", organisée dans le cadre du colloque international "Les défenseurs de la paix", Paris, Institut Historique allemand.

27 mars 2014 : « La Société des nations dans les années 1920, ou l’universalisme au défi du continentalisme », communication présentée dans le cadre de la journée d’études : « Système européen, Système régional, Système international », organisée le 27 mars 2014 à l’Université de Nantes, sous la direction de Stanislas Jeannesson et Eric Schnakenbourg.

25 avril 2014 : « De la ‘paix du droit’ au ‘droit de la paix’. Les internationalistes français et la pacification des relations internationales dans les années 1920 », communication présentée lors du 60e congrès
annuel de la Society for French Historical Studies, Session 1/E « Transnationalism in France after the Great War », Montréal.

5 mai 2014 : Paix et idéal européen dans les années 1920 », communication présentée dans le cadre du symposium international « Commemorating 1914: Exploring the War’s Legacy », organisé par le réseau EUNIC Croatie (Réseau des Instituts culturels européens), et tenu aux Archives nationales de Croatie (Zagreb).

16 mai 2014 : « Le mouvement français pour la paix à la veille de la Première Guerre mondiale », communication présentée dans le cadre de la journée d’études « Ceux qui ont voulu empêcher la guerre », organisée à Besançon par les Archives départementales du Doubs.

26 septembre 2014 : Participation à table ronde « „Gewinner“ und „Verlierer“ des Versailler Vertrages », organisée dans le cadre du 50e Deutscher Historikertag, Göttingen (avec Johann Chapoutot et Gerd Krumeich).

21 novembre 2014 : « “Réconciliation” et politique internationale dans les années 1920 », communication présentée dans le cadre de la journée d’études « La “réconciliation” après les conflits : un “savoir-faire européen”, organisée à l’Institut historique allemand (Paris), sous la direction de Corine Defrance.

14-16 octobre 2015 : Introduction et conclusions (en collaboration avec Stéphane Tison) du colloque "Pratiques et imaginaires de Paix en temps de Guerre (1914-1918), La Flèche (Sarthe).


Interventions dans le cadre de séminaires

5 décembre 1998 : « Fédérer l'Europe ou subir une nouvelle catastrophe : le discours européen du juriste Georges Scelle dans les années vingt », intervention dans le cadre de l'École doctorale d'Histoire de Paris-I, paru dans Hypothèses 1999, p. 47-54.

20 mai 2000 : « Gauche genevoise et idée européenne d'un après-guerre à l'autre », intervention dans le cadre du séminaire doctoral de Robert Frank (Université de Paris 1).

18 décembre 2003 : « Réseau et action de grandes personnalités en faveur de l'unité entre les deux guerres, le cas de Joseph Paul-Boncour », intervention dans le cadre du séminaire doctoral de recherche du Groupe de travail sur l'histoire de l'intégration européenne, Axe 5 de l'UMR IRICE (CNRS, Paris-1 Panthéon-Sorbonne, Paris-4- Sorbonne/ professeurs responsables : Gérard Bossuat et Eric Bussière).

27 janvier 2004 : intervention sur « Pacifistes genevois et conscience européenne en France dans la première moitié du XXe siècle » dans le cadre du séminaire du GEHEC à Louvain-la-Neuve (professeur responsable : Michel Dumoulin)

16 avril 2005 : intervention sur « le pacifisme juridique à la française (fin XIXe siècle - milieu XXe siècle » dans le cadre du séminaire doctoral de Robert Frank (Université de Paris-1).

23 février 2005 : intervention sur « Société civile et politique étrangère : les militants français pour la Société des Nations » dans le cadre du séminaire doctoral de Maurice Vaïsse (Institut d’études politiques de Paris).

15 décembre 2005 : intervention sur "Parlementaires français et engagement européen dans l’Entre-deux-guerres", dans le cadre du Séminaire du Comité d'histoire parlementaire et politique, en présence de Jacques BARROT, Vice-président de la Commission européenne.

18 mars 2008 : « Le ‘Congrès de l’Europe’ à La Haye, 1948-2008 », intervention dans le cadre du séminaire de Master 2 Recherche « Recherches nouvelles sur l’histoire européenne contemporaine » dirigé par les professeurs Éric Bussière (Paris-4) et Gérard Bossuat (Université de Cergy-Pontoise).

8 octobre 2009 : « Société des Nations et projets de construction européenne dans l’entre-deux-guerres », intervention dans le cadre du séminaire « L’Europe élargie : de la Sainte-Alliance au Traité de Lisbonne » dirigé par Stella Ghervas à l’Institut d’Études Avancées (IEA), Paris.

3 novembre 2009 : « L’européisme au secours de l’internationalisme ? Les projets européens des militants français pour la Société des Nations dans l’entre-deux-guerres. », Université de Louvain-La-Neuve, séminaire du CEHEC (Prof. Michel Dumoulin).

23 novembre 2012: « La propagande européiste dans l’entre-deux-guerres », intervention présentée dans le cadre du séminaire « Propagande et vulgarisation: l'enjeu de la réception » (dirigé par Séverine Antigone Marin et Alexandre Sumpf), Université de Strasbourg.


 

Comptes rendus (livres et DVD)

Christian DELAGE, Le procès de Nuremberg, Les Nazis face à leurs crimes, Coproduction Arte France et La Compagnie des Phares et Balises, Arte Vidéo, 2006, 2 DVD (film et bonus), Histoire@Politique, Revue électronique du Centre d'histoire de Sciences-Po [29-05-2007]. Lire article en ligne

Laurence BADEL, Stanislas Jeannesson et Piers Ludlow (dir.), Les administrations nationales et la construction européenne. Une approche historique (1919-1975), Bruxelles, Peter Lang, 2005, 409 p. in Relations internationales, n°130, avril 2007, p. 139-141.

Sylvain SCHIRMANN, Quel ordre européen ? De Versailles à la chute du IIIe Reich, Paris, Armand Colin, 2006, 336 p., in Vingtième Siècle. Revue d'histoire, n°93, 2007/1.

Anne DULPHY, Christine MANIGAND, La France au risque de l'Europe, Paris, Armand Colin, coll. « L'Histoire au présent », 2006, 292 p. in Histoire@politique, Politique, culture et société, [Revue numérique du Centre d'histoire de Sciences Po], n°4 janvier-avril 2008. Lire l'article en ligne.

Georges MINK et Laure NEUMAYER (dir.), L'Europe et ses passés douloureux, Paris, La Découverte, 2007, 268 p. in Histoire, économie & société 1/2008, p. 109-120. Lire l'article en ligne.

Christian BIREBENT, Militants de la paix et de la SDN : les mouvements de soutien à la Société des nations en France et au Royaume-Uni, 1918-1925, Paris, L’Harmattan, 2007, 376 p., in Vingtième Siècle. Revue d'histoire, n° 10, 2009/1, p. 225.

Landry CHARRIER, La Revue de Genève. Les relations franco-allemandes et l'idée d'Europe unie (1920-1925), Genève, Slatkine Éruditions, 2009, 368 p., in Histoire@Politique, 2010. Lire l'article en ligne.

Geneviève DUCHENNE, Esquisses d’une Europe nouvelle, L’Européisme dans la Belgique de l’entre-deux-guerres (1919-1939), Bruxelles, PIE-Peter Lang, coll. « Euroclio » n°40, 2008, 716p, in Journal of European Integration History, n°32, 2010/2, p. 333-335.

Olivier de LAPPARENT, Raymond Aron et l’Europe : itinéraire d’un Européen dans le siècle, Berne, Peter Lang, « Convergences », 2010, 168 p., in Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 2012/2 N° 114, p. 271-272.


Conférences publiques

« Les débats sur les origines de la guerre pendant la Première Guerre mondiale », dans le cadre de la table ronde : « Aux origines de la Première Guerre mondiale. Vérités officielles et controverses historiographiques » (avec Vincent Laniol, Robert Frank et Gerd Krumeich), Blois, Les rendez-vous de l’Histoire, 11 octobre 2013.


« Henri La Fontaine et le mouvement pacifiste dans la première moitié du XXe siècle », conférence donnée dans le cadre du 100ème anniversaire de l'attribution du Prix Nobel de la Paix à Henri La Fontaine, Mundaneaum, Mons, 19 février 2013.

« Le second Congrès de La Haye (1953) », table ronde avec la participation de Gérard Bossuat, Jean-Pierre Gouzy et Christian Philip), Maison de l’Europe, Paris, 23 novembre 2010.

« La politique étrangère de la France au XXe siècle, entre ambitions mondiales et destin européen » (avec Maurice Vaïsse, Laurent Warlouzet, Guia Migani), Blois, Les Rendez-vous de l’histoire, 14 octobre 2010.

« De la “paix armée” à la “paix véritable”, l’action du mouvement pacifiste de 1871 à 1929 », conférence donnée au Musée Albert-Kahn, Boulogne, 27 mars 2010.

« L’Europe d’Aristide Briand », conférence donnée à la Maison de l’Europe, Paris, 6 novembre 2008.


 

Interventions dans les médias

« Portrait social de la France en 1913 » (avec Nicolas Mariot et Emmanuelle Cronier), dans le cadre de l’émission « Service public » présentée par Guillaume Erner, France inter, 11 novembre 2013.

« 1913 : quand le monde rêvait de paix - Henri La Fontaine et la philosophie pacifiste » (avec Stéphanie Manfroid et Jacques Gillen), dans le cadre de l’émission « Et Dieu dans tout ça ? », présentée par Jean-Paul Hecq, La Première (RTBF), 24 mars 2013.

« La Société des Nations », dans le cadre de l’émission « 2000 ans d’histoire », présentée par Patrice Gélinet, France Inter, 23 avril 2009.


Activités d'enseignement

 

1°) Activités d'enseignement dans le supérieur

Année universitaire

Fonction

Description des enseignements

2014-2015
Maître de conférences à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • TD (L1) - L'Asie pacifique au XXe siècle (cours du Prof. Hugues Tertrais)
  • CM (L2) : "Histoire de l'Europe occidentale" (de l'Antiquité gréco-romaine à nos jours).
  • TD (L3) - "L'Europe sur la scène internationale de 1865 à 2010 (Puissance, influence, régulations)" (cours du Prof. Laurence Badel).
  • Séminaire de M1 : "Méthodologie de l'Histoire des Relations internationales" (M1 Recherche - Histoire des relations internationales et des mondes étrangers contemporains).
2013-2014
  • TD (L3) - "L'Europe sur la scène internationale de 1865 à 2010 (Puissance, influence, régulations)" (cours du Prof. Laurence Badel).
  • Séminaire de M1 : "Méthodologie de l'Histoire des Relations internationales" (M1 Recherche - Histoire des relations internationales et des mondes étrangers contemporains).
2012-2013
  • CM (L2) : "Histoire de l'Europe occidentale" (de l'Antiquité gréco-romaine à nos jours).
  • TD (L3) - "L'Europe sur la scène internationale de 1865 à 2010 (Puissance, influence, régulations)" (cours du Prof. Laurence Badel) ; et "La France, l'Allemagne et la guerre 1870-1945" (cours du Prof. Alya Aglan).
  • Séminaire de M1 : "Méthodologie de l'Histoire des Relations internationales" (M1 Recherche - Histoire des relations internationales et des mondes étrangers contemporains).
2011-2012
  • CM d'histoire de la construction européenne (Magistère de relations internationales et action à l'étranger/Master Pro (M1) Etudes Européennes et Affaires internationales)
  • TD (L1) : "Les relations internationales au XXe siècle - Systèmes mondiaux et dynamiques transnationales (1890-2010)"
  • CM (L2) : "Histoire de l'Europe occidentale" (de l'Antiquité gréco-romaine à nos jours).
  • CM (L1 Droit) "Histoire des relations internationales", en alternance avec Pierre Singaravelou.
  • Séminaire M1 : "Méthodologie de l'Histoire des Relations internationales" (M1 Recherche - Histoire des relations internationales et des mondes étrangers contemporains).
2010-2011
  • CM d'histoire de la construction européenne (Magistère de relations internationales et action à l'étranger/Master Pro (M1) Etudes Européennes et Affaires internationales)
  • TD (L1) : "Les relations internationales au XXe siècle - Systèmes mondiaux et dynamiques transnationales (1890-2010)"
  • CM (L2) : "Histoire de l'Europe occidentale" (de l'Antiquité gréco-romaine à nos jours).
  • CM (L3) "Mondialisations : dynamiques régionales et logiques nationales (XIXe-XXe siècles)" (en alternance avec Geneviève Verdo et Pierre Singaravélou).
  • CM (L1 Droit) "Histoire des relations internationales", en alternance avec Pierre Singaravelou.
  • Séminaire M1 : "Méthodologie de l'Histoire des Relations internationales" (M1 Recherche - Histoire des relations internationales et des mondes étrangers contemporains).
2009-2010
  • TD de Licence 3e année "La France, l'Allemagne et l'Europe (1870-1990)
  • CM d'histoire de la construction européenne (Magistère de relations internationales et action à l'étranger/Master Pro (M1) Etudes Européennes et Affaires internationales)
  • CM "Histoire des relations internationales" (L1 Droit) - en alternance avec Pierre Singaravelou.
  • Séminaire M1 : "Méthodologie de l'Histoire des Relations internationales" (M1 Recherche - Histoire des relations internationales et des mondes étrangers contemporains).
2008-2009
  • TD "Penser et construire l'Europe (1919-1992)" (Préparation aux concours du CAPES et de l'Agrégation).
  • CM d'histoire de la construction européenne (Magistère de relations internationales et action à l'étranger/Master Pro (M1) Etudes Européennes et Affaires internationales)
  • Séminaire :"Méthodologie de l'Histoire des Relations internationales" (M1 Recherche - Histoire des relations internationales et des mondes étrangers contemporains).
2007-2008
  • TD "Penser et construire l'Europe (1919-1992)" (Préparation aux concours du CAPES et de l'Agrégation).
  • CM d'histoire de la construction européenne (Magistère de relations internationales et action à l'étranger/Master Pro (M1) Etudes Européennes et Affaires internationales)
2006-2007
2005-2006 PRAG à l'Université de Cergy-Pontoise
  • TD de Licence 1ère, 2e et 3e année (histoire moderne et contemporaine) :
    - « Histoire politique et histoire des relations internationales de l’Europe occidentale, fin XVe-fin XVIIIe siècle », (niveau 1ère année) - « Fondateurs et fondateurs de l’unité européenne au XXe siècle » (niveau 1ère année)
    - « Société et politique en Europe dans la première moitié du XXe siècle » (niveau 1ère année)
    - « Les relations internationales au XIXe siècle » (niveau 2e année)
    - « La IVe République » (niveau 3e année)
  • Cours magistral :
    - Enseignement de pré-professionnalisation pour futurs PLC (niveau 3e année)

2001-2002

Chargé de cours à l'Université de Marne-la-Vallée

  • TD de méthodologie (niveau 1ère année de DEUG d'histoire)

2000-2001 

ATER à l'université de Paris 1

  • TD de DEUG d'histoire sur « La vie politique de la France de 1914 à 1962 » et l'« Historiographie ».
  • TD de licence d'histoire sur « Les relations extérieures de la France de 1931 à 1974 »
  • Cours de 1ère année du Magistère Relations internationales et action à l'étranger sur « L'histoire de l'Europe occidentale dans la première moitié du XX e siècle »
  • Séminaire de maîtrise d'histoire des relations internationales (en alternance avec M. le Professeur Robert Frank)

1997-2000 

Moniteur à l'université de Paris 1

  • TD de DEUG d'histoire sur « L'Allemagne et l'Autriche-Hongrie de 1850 à 1914 » (1997-1998 et 1998-1999) et « La vie politique de la France de 1914 à 1974 » (1999-2000).

1995-1996 

Professeur du contingent aux Écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan.

  • Cours et TD de relations internationales professés à des élèves sous-officiers et officiers.

 

2°) Activités d'enseignement dans le secondaire

Année scolaire :

Fonction :

Nature des enseignements :

2001-2005 

Professeur agrégé au lycée Honoré de Balzac de Mitry-Mory (77)

Classes de seconde, premières et terminales générales et technologiques.

1996-1997 

Professeur agrégé au collège de Fontenay-Trésigny (77)

Classes de niveau Cinquième et Quatrième.

1994-1995 

Professeur agrégé stagiaire à l'IUFM de Rouen.

- Stage en responsabilité au collège Léonard de Vinci de Bois-Guillaume.

- Stage de pratique accompagnée au lycée Jeanne d'Arc de Rouen.

 

 


 

Formation universitaire

 

17 déc. 2004

Doctorat d'histoire obtenu à l'Université de Paris I.

Sujet  : Les apôtres de l'« esprit de Genève ». Les militants pour la Société des Nations dans la première moitié du XXe siècle, thèse de doctorat d'histoire préparée sous la direction de Robert Frank, Université de Paris-I, 2004, 646 p.

Mention Très honorable avec félicitations (à l'unanimité du jury)

Composition du jury :

  • M. Serge BERSTEIN, Professeur émérite de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, Président ;
  • M. Robert FRANK, Professeur à l'Université de Paris I, directeur de la thèse ;
  • Mme Elisabeth du REAU, Professeur à l'Université de Paris III ;
  • Mme Christine MANIGAND, Professeur à l'Université de Poitiers ;
  • M. Antoine FLEURY, Professeur à l'Université de Genève.

 

Juin 1997

DEA d'histoire contemporaine des Mondes étrangers et des Relations internationales obtenu à l'Université de Paris-I. Mention Très Bien (major du DEA).

Sujet : Émile Borel et la « Coopération européenne » , Pacifisme genevois et idée européenne des années Vingt aux années Quarante , mémoire de DEA préparé sous la direction de Robert Frank, Université de Paris-I, 1997, 100 p.

Août 1994

Agrégation externe d'histoire. Rang : 70e/150

 

Juin 1993

Maîtrise d'histoire des Relations internationales contemporaines obtenue à l'université de Paris-I. Mention Très Bien.

Sujet  : "L'Europe Nouvelle et la conscience européenne dans les années Vingt", mémoire de maîtrise préparé sous la direction de René Girault, Université Paris-I, 1993, 173 p. .

Juin 1992

Licence d'histoire obtenue à l'Université de Paris-I.

Juin 1991

DEUG d'histoire obtenu à l'Université de Paris-I.

1989-1990

Lettres supérieures classiques au Lycée Henri-IV (Paris).

Juin 1989

Baccalauréat série A1.

Retour à la page d'accueil