Université de Paris 1 - Année universitaire 2009-2010

"Comprendre l'émergence de l'idée européenne au XXe siècle"

Séance 12 :

Faire l'Europe par la culture, une ambition délaissée de la construction européenne?

 

 

 

 

 

 

 

« La culture, pour le Français moyen, consiste à cultiver les lettres ; pour l’anglais, à assimiler individuellement le savoir acquis et affiner son esprit et son goût ; pour l’Allemand, à assurer la bonne marche de l’économie et des institutions sociales, tout en maîtrisant les instincts et en formant la personnalité. Au pire en caricaturant un peu : pour le Français moyen la culture consiste à lire des livres, pour l’Anglais à s’occuper des beaux arts ; pour l’Allemand à faire marcher la Technique » (Denis de Rougemont)

Quelques définitions de la culture :

- « tout ce qui permet à l’individu de se situer par rapport à son environnement, à la société ainsi que par rapport au patrimoine ; tout ce qui lui permet de mieux comprendre sa situation et de pouvoir, le cas échéant la modifier » (Conseil de l’Europe)

- « ce qui donne un sens à l’existence, au travail comme aux loisirs, et aux relations entre les hommes. Elle n’est pas seulement un héritage à conserver mais une commune manière de vivre et de créer, en accord avec une conception générale de l’homme, de sa dignité et de sa destinée » (Centre européen de la culture)

I. La promotion d’une culture commune comme vecteur d’unité européenne (dans l’immédiat après-guerre)

A. La résolution culturelle du Congrès de La Haye

'Congrès de l'Europe' à La Haye (Mai 1948) = > 3 commissions: politique, économique/sociale et culturelle... La culture est donc placée à égalité avec les questions politiques et économiques.

- Denis de ROUGEMONT : rapporteur de la commission culturelle
- Salvador DE MADARIAGA : président de la commission culturelle

La commission met au point une résolution qui est adoptée par le Congrès :

« Le congrès »
Centre de la culture
« PROPOSE la création d’un organisme permanent qui aurait notamment pour tâche d’étudier la constitution et les attributions d’un Centre Européen de la Culture. Constitué en toute indépendance des contrôles gouvernementaux, cet organisme aurait pour mission générale de donner une voix à la conscience européenne »

Institut de l’Enfance et de la Jeunesse
« CONSIDERE que l’avenir de l’Europe repose sur sa jeunesse, et que la formation physique, intellectuelle et morale de cette Jeunesse dépend surtout des mères et des éducateurs »

Droits de l’Homme
« CONSIDERE que la défense des droits de l’Homme est l’axe même de nos efforts vers une Europe unie; qu’une Charte des droits de l’Homme est insuffisante et qu’il faut lui conférer un caractère juridiquement obligatoire, en l’appuyant sur une Convention conclue entre les Etats membres de l’Union Européenne »

B. La conférence européenne de la culture (Lausanne, 8-12 décembre 1949)

15 février 1949 : ouverture à Genève du Bureau d’études pour un Centre européen de la culture, dirigé par Denis de Rougemont et Raymond Silva.

8-12 décembre 1949 : conférence européenne de la culture (Lausanne)
23 pays

Centre européen de la culture

Collège d’Europe (à Bruges)

Laboratoire européen de recherches nucléaires (CERN)

C. La création du Centre européen de la culture (7 octobre 1950)

L'objectif essentiel de Rougemont est en effet de promouvoir, dans un sens fédéraliste et personnaliste, la culture européenne perçue comme le fondement principal de l'union des Européens, pris dans leur diversité et leurs particularismes. « Nous cherchons [...] à créer une conscience commune de l'Europe et de sa situation actuelle dans le monde. On peut appeler ça politique, nous appelons ça éducation » (Rougemont-1954)

Association des instituts d'études européennes (1951)

Association européenne des festivals de musique (1951)

Fondation européenne de la Culture (1954)

 

II. L’action culturelle du Conseil de l’Europe

A. Sensibiliser les Européens à leur culture commune (de 1949 aux années soixante)


La première session de l'Assemblée consultative du Conseil de l'Europe (10 août -10 septembre 1949)
Définissent grandes orientations de l’action culturelle du Conseil de l’Europe =>conception militante de la culture

Comité des Experts culturels (juin 1950)

Convention culturelle européenne (19 décembre 1954). Entrée en vigueur le 5 mai 1955. (Lire le texte intégral)

= sauvegarde de la culture européenne dans sa diversité
= développement de la compréhension mutuelle entre les peuples d'Europe

Expositions d’art du Conseil de l’Europe (liste complète)
1954 Bruxelles L’Europe humaniste
1959 Londres Le mouvement romantique
1960 Paris Les Arts en Europe de 1884 à 1914
1965 Aix-La-Chappelle Charlemagne
1968 Paris L’Europe gothique
1989 Paris La Révolution française et l’Europe
2006 Florence, Londres, Oxford, Munich et Milan Leonardo l’Universel  
2006 Magdeburg et Berlin Le Saint Empire Romain Germanique (962 - 1806)

Symboles européens

- drapeau

- hymne

B. Le développement de l’identité européenne (années 70-80)



Colloque de Brest (mai 1976) sur l’identité culturelle de l’Europe
« Les fondateurs de la Communauté ont commis l'erreur de créer des institutions européennes avant d'avoir songé à susciter des hommes européens ».

Octobre 1978 (Athènes) : résolution qui recommande l'élaboration d'une charte culturelle européenne.

Mai 1984 (Berlin) déclaration européenne sur les objectifs culturels.
=> Sensibiliser les Européens à leur culture commune redevient une priorité de l'action culturelle du Conseil de l'Europe.

C. Le renouveau du Conseil de l’Europe dans les années 90


Conférence de Palerme : sixième conférence des ministres européens responsables des Affaires culturelles

« Itinéraires culturels » (1987)
Institut européen des itinéraires culturels (1998)

Journées européennes du patrimoine (1991)

III. L’Europe communautaire et la culture

A. La CEE et les aspects économiques de la culture


1973 – Sommet de Copenhague ? déclaration sur l’identité européenne : «variété de cultures dans le cadre d’une même civilisation européenne »

L’action communautaire dans le secteur culturel est reprise et présentée par Robert Grégoire dans le document émanant de la Commission et publié le 22 novembre 1977. Pour rendre possible une intervention communautaire, l’auteur limite son projet à une dimension socio-économique qui “ [ne serait] rien d'autre que l'application du traité de la CEE à ce secteur. Il s'agit de libre-échange, de liberté de circulation et d'établissement, d'harmonisation de la fiscalité et d'harmonisation des législations ”.

B. Le tournant des années 80

Déclaration solennelle du Conseil européen de Stuttgart sur l'Union européenne (19 juin 1983) contient un § 3.3 sur la coopération culturelle européenne.
Promouvoir notamment :
- l'intensification de l'échange mutuel d'expériences, notamment parmi la jeunesse, et le développement de l'enseignement des langues des Etats membres de la Communauté ;
- une amélioration de la connaissance des autres Etats membres de la Communauté et une meilleure information sur l'histoire et la culture européennes en vue de promouvoir une conscience européenne
- l'examen de la possibilité de promouvoir des activités communes dans les domaines de la diffusion culturelle, en particulier les moyens audiovisuels

Conseil des ministres de la culture
Le premier conseil informel se tient à Naples du 17 au 19 septembre 1982
Le premier conseil formel les 10 et 22 juin 1984 à Luxembourg sous la présidence française.

C. La culture, une action à part entière de l’Union européenne (depuis 1992)


Article 128 du traité de Maastricht (1992)

"1. La Communauté contribue à l'épanouissement des cultures des États membres dans le respect de leur diversité nationale et régionale, tout en mettant en évidence l'héritage culturel commun.

"2. L'action de la Communauté vise à encourager la coopération entre États membres et, si nécessaire, à appuyer et compléter leur action dans les domaines suivants :

- Kaléidoscope (1996)
- Ariane (1997)
- Raphaël (1997)

« Culture 2000 » (14 février 2000) =>Programme Culture (2007-2013)
« Media plus » (20 décembre 2000) =>Programme Media 2007 (2007-2013)

Portail européen de la culture
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour aller plus loin, une émission de CANALACADEMIE: "Quelle place pour la culture dans l’Union européenne et la Constitution ?" (décembre 2006). La culture est-elle constitutive de l’identité européenne à venir ? Débat avec Anne-Marie Autissier (Université de Paris-VIII) et Gérard Bossuat (Université de Cergy-Pontoise)