Penser et construire l'Europe 1919-1992

Préparation aux épreuves d'histoire contemporaine du CAPES et de l'AGREGATION

Travaux Dirigés - Séance 14

Milieux économiques et construction européenne

 

 

 

 

 

 

 

L’intégration européenne ayant surtout eu une dimension économique, il est indispensable de comprendre comment les acteurs économiques ont cherché à agir sur le processus de construction européenne et à s’adapter à lui pour défendre leurs intérêts.


Plusieurs colloques dirigés par Éric Bussière, Michel Dumoulin et Sylvain Schirmann rassemblent de très utiles contributions :

- BUSSIERE Éric, DUMOULIN Michel (dir.), Milieux économiques et intégration européenne en Europe occidentale au XXe siècle, Arras, Artois Presses Université, 1998, 430 p.

-BUSSIERE Éric, DUMOULIN Michel, SCHIRMANN Sylvain (dir.), Europe organisée, Europe du libre-échange ? Fin XIXe siècle - Années 1960, Bruxelles, Peter Lang, 2006
Ce colloque traite des débats autour de l’architecture économique du continent européen sur une perspective longue, mais on pourra consulter pour l’après-1945 différentes études sur « Les industriels lombards et les nouvelles règles du Marché commun dans les années 1950. Risques et opportunités » (Paolo Tedeschi), les « Milieux patronaux belges et construction européenne autour de 1960 » (Michel Dumoulin), et « La révolution des marchés de l'acier en France (1950-2002) » (Philippe Mioche).

- BUSSIÈRE Éric, DUMOULIN Michel, SCHIRMANN Sylvain (dir.). Milieux économiques et intégration européenne au XXe siècle. La crise des années 1970. De la conférence de La Haye à la veille de la relance des années 1980, Bruxelles, Peter Lang, 2007, 318 p.
- BUSSIERE Éric, DUMOULIN Michel, SCHIRMANN Sylvain (dir.), Milieux économiques et intégration européenne au XXe siècle. La relance des années quatre-vingt (1979-1992), Paris, CHEFF, 2007 [ Actes du colloque de Paris des 1er et 2 décembre 2005].
Les études réunies dans ces deux très riches colloques confrontent le rôle des différents acteurs de la construction européenne : Commission européenne, États et entreprises.

Le Comité pour l’histoire économique et financière de la France du Ministère de l’Economie et des Finances met en ligne le texte des communications présentées, en 2001-2002 et 2002-2003, dans le cadre du séminaire « Milieux économiques et intégration européenne au XXe siècle » dirigé par Eric Bussière, Michel Dumoulin et Sylvain Schirman. Ces textes émanent de spécialistes de l’histoire économique de la construction européenne issus de différents pays. Ils constituent des mises au point utiles sur des sujets précis, qui concernent l’ensemble de la période.


 

Texte 51 – Lettre de Georges Villiers à Maurice Faure (5 mars 1957)

- MIOCHE Philippe, « Le patronat français et les projets d’intégration économique européenne dans les années cinquante », in Trausch Gilbert, The European Integration from the Schuman Plan to the Treaties of Rome, Baden-Baden, Nomos ; Milan, Giufrè ; Paris, LGDJ ; Bruxelles, Bruylant, 1993, p. 241-258. L’auteur retrace l’évolution de l’attitude du patronat français de la CECA à la CEE à partir d’archives très complètes.

- MOGUEN-TOURSEL Marine, L’ouverture des frontières européennes dans les années 50. Fruit d'une concertation avec les industriels?, Bruxelles, PIE-Peter Lang, Euroclio, 2002, 313 p. Dans son étude sur les syndicats patronaux français et allemands, elle a démontré la persistance des schémas d’Europe contractuelle, reposant sur l’organisation des marchés par le recours aux ententes, au sein des patronats français (CNPF) et allemands (BDI).

- BERGER Françoise, « Les sidérurgistes français et allemands face à l’Europe : convergences et différences de conceptions et d’intérêts (1932-1952)", Revue d’histoire de l’intégration européenne, 1997, volume 3, n°2, p. 35-52.

- DUMOULIN Michel, GIRAULT René, TRAUSCH Gilbert (dir.), L’Europe du patronat : de la guerre froide aux années 60, actes du colloque de Louvain-la-Neuve des 10 et 11 mai 1990, Berne, Peter Lang, « Euroclio », 1993, 248 p. Cet ouvrage étudie l'attitude des patrons et des organisations patronales à l'égard des projets d'intégration européenne depuis les débuts de la guerre froide jusqu'aux années soixante. La CECA a suscité initialement une certaine méfiance. Les entreprises se sont ensutie adaptées à sa mise en place puis à la création de la CEE. .


Texte 50 – Note de la Confédération internationale des syndicats chrétiens sur le Marché commun et l’Euratom (12 octobre 1956)

Sur le rôle des syndicats ouvriers dans la construction européenne, on ne dispose pas encore de synthèse, mais on peut se reporter ce colloque :
- BISTCH Marie-Thérèse (dir.), Le Couple France-Allemagne et les institutions européennes, Bruxelles, Bruylant 2001. On y trouve d’intéressantes contributions sur « Les syndicats ouvriers français et les institutions européennes, de la CECA aux Traité de Rome » (Sylvain Schirmann) ou « Les syndicats allemands et les institutions européennes » (Cédric Guinand).


Texte 52 « Europe 1990 » (Wisse Dekker, 13 novembre 1984)

Les origines de l'ERT [Site officiel de l'European Round Table (ERT) of Industrialists]

La présidence de Wisse Dekker (1988-1992) - site ERT (fichier PDF en anglais)

La présidence de Pehr Gyllenhammar (1983-1988) - site ERT (fichier PDF en anglais)

Pierre Gerbet "Le Livre blanc et les propositions de la Commission" (site ENA.LU)

Pierre Gerbet - L’élimination des obstacles aux échanges communautaires

Les dispositions de l'Acte Unique Européen